Cycle de séminaires « Ville 2.0 » à la MESHS de Lille

 Dans le cadre des Partenariats 2014-2015 de la MESHS (Lille)

Programme des manifestations

>> 5 février 2015 | 13h30-16h30 | MESHS, salle 2
Humanités numériques pour le patrimoine culturel: état de l’art sur les données disponibles

>> 18 février 2015 | 17h | MESHS, salle 2
Les Big Data : analyse des enjeux épistémologiques entre nominalisation des sciences de la culture et mutation des sciences de la nature
Séminaire de Bruno Bachimont (université technologique de Compiègne)
Discutant : Alberto Romele (Universidade do Porto)

>> 9 mars 2015 | 15h | MESHS, salle 2
Des infrastructures aux plateformes: la fragmentation de l’archivage des données en SHS
Séminaire de Jean-Christophe Plantin (université du Michigan)
Discutant : Éric Dagiral (université Paris Descartes)

>> 25 mars 2015 | 17h | MESHS, salle 2
Méthodes quali-quantitatives et données numériques : Analyse topologique des territoires du web
Séminaire de Dominique Cardon (Orange Labs – Université Paris-Est)
Discutant : Marta Severo (Université de Lille 3)

>> 2 avril 2015 | 17h | MESHS, salle 2
Urbanités numériques :  une approche plurielle de la réception urbaine
Séminaire de Patrizia Laudati (UVHC Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis)
Discutant : Luca Acquarelli (Université de Lille 3) et Christophe Chaillou (Pictanovo)

Présentation du cycle
Le cycle Ville 2.0. Soft data pour les politiques publiques de la ville entend s’insérer dans l’axe «humanités numériques» de la MESHS pour contribuer au développement d’une réflexion pluridisciplinaire dans la région Nord-Pas-de-Calais sur l’impact de nouvelles données numériques dans les contextes des études de la ville. L’équipe Geriico de l’université de Lille, en collaborations avec le groupe « médias et territoires » du GIS-CIST et le département de philosophie de l’université Lille 3, veut organiser deux journées d’études suivies par une série de quatre séminaires pour étudier l’emploi des soft data dans des études urbaines. Le but de ce cycle est prendre de la distance des expériences empiriques liées aux méthodes numériques pour mener une réflexion sur la signification des traces numériques dans le contexte des études urbaines. Face à l’abondance de ces données, ce cycle vise à développer une réflexion partagée sur les questions méthodologiques («méthodes numériques») et théoriques (rapport entre numérique et physique) liées à l’emploi de ces données dans les politiques de la ville. La manifestation réunira chercheurs de plusieurs disciplines (philosophie, communication, géographie, sciences politiques..) et s’adressera également aux décideurs de la fonction publique.

Lieu
MESHS de Lille – Salle 2
2, rue des Canonniers – 59000 LILLE
A deux minutes des gares de Lille Flandres et Lille Europe

Organisé par
EA Geriico, Université de Lille 3
Le groupe « médias et territoire » du GIS CIST

Inscription gratuite obligatoire à marta.severo@univ-lille3.fr